Éthic Étapes

Éthic Étapes CIS de Val Cenis Haute Maurienne/Vanoise - Savoie - France

Été > Individuels / Familles > visites & excursions

Outre de nombreuses activités sportives et ludiques, Le village vacances CIS vous convie également à une découverte du vaste patrimoine historique, naturel ou artistique de la Haute-Maurienne Vanoise. Vous trouverez au CIS une base très pratique pour rayonner. De Modane à Bonneval sur Arc, de Suse la romaine au Col de l'Iseran, du Col du Mont-Cenis au plateau d'Aussois, autant d'itinéraires au long desquels vous trouverez chapelles, forts, musées, vieux villages, ponts en pierre ...

forts sarde de haute Maurienne Vanoise vieux village au Mont Cenis pyramide musée du lac du Mont Cenis les lacs d'Aussois lors d'une randonnée CIS chalet refuge di CIS Val Cenis paysage du col du Mont Cenis sur la route de l'Italie site du col du Mont Cenis village classé de Bonneval sur Arc hameau de l'Ecot en Haute Maurienne Vanoise Lanslevillard, un des 2 village format Val cenis monolithe de Sardières en Haute Maurienne Vanoise

La Haute Maurienne Vanoise

Le CIS se trouve vraiment au cœur d'un périmètre particulièrement riche en monuments. Dans un rayon d'une vingtaine de kilomètres, c'est toute la culture de la Haute-Maurienne qui vous est offerte. A pied, à vélo, en voiture ou en bus, tout est à proximité

Au village de Lanslebourg Mont Cenis

La Haute-Maurienne produit de la tomme et du Beaufort. Chaque "fruitière" recueille le lait des agriculteurs locaux et fabrique ces fromages de manière traditionnelle. Visites et dégustations sont organisées chaque jour.

Coopérative de Val Cenis Vanoise
Fabrication du Beaufort, visite des caves, dégustation. Rendez-vous devant la fromagerie.
Inscriptions obligatoires la veille avant 18h dans les Offices du Tourisme.

Visites au Mont Cenis

Outre un site naturel immense et un des paysages marquant de cette région frontalière, le Col du Mont-Cenis reste un lieu pétri d'histoire.

Salle historique du Mont-Cenis
Construite en 1968, sa forme rappelle la campagne d'Egypte de Napoléon 1er. Située dans la pyramide au bord de la nationale 6, dominant le lac, cette salle vous présente une exposition permanente "Le Mont-Cenis, porte millénaire des Alpes".
Rassemblés par l'association "Les Amis du Mont-Cenis", des dizaines de documents évoquent les passages et les voyageurs d'autrefois, les voyages en diligence ou les descentes en "ramasse". Ils font revivre aussi le célèbre hospice englouti sous les eaux du barrage.
Autour de la pyramide, un jardin alpin vous permettra de découvrir l'exceptionnelle flore du plateau du Mont-Cenis.
Accès : à 14 km du CIS par la superbe route du Col du Mont-Cenis.

Maison Franco-Italienne Du Mont-Cenis
Située au Plan des Fontainettes, sur le site du Mont-Cenis, la Maison Franco-Italienne offre aux visiteurs plusieurs espaces de découverte du site, des vallées de Susa, de Haute-Maurienne et au-delà de la Savoie et du Piémont. Ainsi le Pays du Mont-Cenis est présenté à travers son histoire, sa géographie, sa biodiversité, ses traditions. Un laboratoire est proposé à destination d'étudiants qui pourront compléter la découverte du site par des sorties accompagnées.
Accès : à 14 km du CIS par la superbe route du Col du mont Cenis

Les forts du Mont-Cenis

Construits par les français ou les italiens après 1860, ils ont été des points stratégiques importants : fort de la Turra, de la Casse, de Pattacreuse, de Malamot, de Varisselle, de Ronce, batterie de Court-Paradis.
A la fin du XIXème siècle, les italiens construisent sur le plateau du Mont Cenis, le col étant devenu zone frontière en 1860. Le fort de la Cassa en 1878 (détruit depuis le barrage), le fort de Pattacreuse, puis en 1890 la caserne défensive de Malamot complétée en 1894 par une batterie. Dans les pâturages au-dessus de la route se trouve le fort de Ronce et au bout de la digue celui de Varisselle. Les français bâtirent un fort sur la crête de la Turra.

En amont de  Lanslebourg

Les forts sardes d'Aussois
Les forts de l'Esseillon sont construits dans les années 1820-1830 par les sardes pour se défendre des français en barrant la vallée de la Maurienne. Les forts Marie-Christine, Charles-Albert, Victor-Emmanuel, Charles-Félix, perchés sur une barre rocheuse, dominent la vallée de l'Arc et le pont du Diable.
Cette construction, digne d'une pyramide par sa taille, marque l'entrée de la Haute-Maurienne depuis bientôt 200 ans.
Accès : à une vingtaine de km du CIS par le village de Sardières et la plateau d'Aussois. Cette visite peut également se faire à partir de la redoute Marie-Thérèse sur la route de Modane en franchissant à pied le pont du Diable et en remontant jusqu'aux forts (1h de marche aller retour).
 

art baroque savoyard

Du début du XVIIème siècle jusqu'au milieu du XIXème siècle, les communautés locales de Haute-Maurienne entreprirent de vastes travaux d'agrandissement et d'embellissement des édifices religieux.

Des retables en bois sculptés, peints et dorés à la feuille donnèrent vie aux églises et chapelles de la vallée. Messages de foi, d'espérance et de solidarité, ces décors en grande partie financés par les paroissiens furent l'oeuvre d'artistes mauriennais. Durant deux siècles et demi, les Clappier, Amabert, Vincendet, Rey, Rosaz, Simond, Flandin, Bertrand, Portaz ... sculptèrent dans le pin cembro une multitude de colonnes, angelots, saints protecteurs, inscrivant ainsi l'Art Baroque dans l'histoire des montagnards.
A voir (inventaire complet sur la plaquette été des Chemins du Baroque et Pierre Fortes de Savoie)
Chapelles médiévales de St-Sébastien et St-Roch à Lanslevillard
Espace Baroque, Ancienne église de Lanslebourg. Tél. 04 79 05 90 42
Vous pouvez également consulter le site de la F.A.C.I.M. à l'adresse suivante :
www.savoie-patrimoine.com
 

Gravures rupestres

La Pierre aux Pieds de Pisselerand, à 2750 m, est classée monument historique depuis 1911. C'est un large rocher couvert de 82 empreintes de pieds, toutes dirigées vers l'est, lieu de culte ou de rituels initiatiques du néolithique.
Accès : route forestière des Grattais à 5 km du CIS : 900 m de dénivelé, environ 5 heures aller retour et un très beau paysage face au glacier de l'Arcelle sur la rive gauche de l'Arc.

 L'Italie par le col du Mont Cenis 

Sitôt passé le hameau de Grand-Croix à l'extrémité sud du Col du Mont-Cenis (2081m), la route plonge sur Susa (500 m) par les lacet des échelles puis à travers les forêts de châtaigniers et les vignes. C'est un saisissant contraste que vous propose cette balade en terre italienne.

L'abbaye de Novalaise
La plus ancienne abbaye des Alpes, fondée en 726. Elle conserve les seules fresques romanes (12éme siècle) de Savoie Piémont. Encore aujourd'hui habitée par des moines bénédictins, elle se visite uniquement le week-end.
Le village de Novalaise fut une étape des voyageurs du Mont-Cenis jusqu'au 19éme siècle. Charme des vieilles rues pavées, des porches et cours intérieures .
Accès : une dizaine de km de Susa par la vallée de la Cenischia ou en descendant du Col du Mont-Cenis par la petite route pittoresque qui passe à Moncenisio.

Susa la romaine
Invitation à une déambulation dans la vieille ville, de la Piazza Italia à la cathédrale San Giusto et au fort, puis à un inventaire paisible des richesses architecturales de l'époque romaine : principalement l'Arc d'Auguste, en s'élevant au dessus des ruelles de la vieille ville et le théâtre, exilé au milieu des jardins.
Enfin on ne saurait visiter Susa sans s'attarder sous les arcades pour déguster un café stretto comme seuls savent le faire nos amis italiens.
 
L'abbaye San Michele
Perchée au sommet du Mont Pichiriano (962m), elle domine la plaine du Pô à l'est et la vallée de Susa à l'ouest. Construit à la fin du 10éme siècle, cet ensemble impressionnant mérite vraiment le détour, d'abord par la qualité du site, ensuite par cette architecture audacieuse, les nombreuses fresques de l'église et le grand escalier monumental.
Accès : Route de Susa à Turin en rive droite jusqu'à Avigliana (20 km), puis une quinzaine de km jusqu'à l'Abbaye.
 

En aval du village de Lanslebourg

Musée de l'habitat ancien de Bessans
La vie quotidienne d'autrefois rassemblait hommes et animaux dans un même espace d'habitation. Se préserver du froid au cours des longs et rigoureux hivers, conserver cette proximité avec les animaux pour le travail journalier, ont développé un mode d'habitat spécifique. Témoignage du passé, ce mode de cohabitation a perduré des siècles.
Redécouvrir dans l'intimité de "l'érablo", avec une vidéo, ce mode ancien de vie.
Ouverture et renseignements : contacter l'Office de Tourisme de Bessans
Tél : 04.79.05.96.52 - Fax : 04.79.05.83.11
Accès : à 10 km du CIS par la belle route du Col de la Madeleine .

Espace Neige et Montagne de Bonneval sur Arc
Rétrospective des sports d'hiver : les débuts de l'alpinisme à Bonneval et premiers guides, Joseph Blanc dit "le Greffier", Pierre Blanc dit "le Pape" et leurs premières expéditions dans l'Himalaya
Vie quotidienne, artisanat local.
Renseignements : Office de Tourisme de Bonneval sur Arc. Tél. 04 79 05 95 95
Accès : à 19 km du CIS par la belle route du Col de la Madeleine , l'occasion de déambuler dans le village traditionnel de Bonneval avant de poursuivre sa route jusqu'au col de L'Iseran à 2764 m.
 

Bienvenue en Haute Maurienne Vanoise