Éthic Étapes

Éthic Étapes CIS de Val Cenis Haute Maurienne/Vanoise - Savoie - France

Le Blog du CIS

A la montagne, réveiller l'artiste qui est en vous !

Actualité publiée le 11 septembre 2017

À la montagne, réveillez l’artiste qui est en vous !

La montagne est un monde qui enclot de multiples horizons. Le voyageur qui emprunte ses chemins n’en finit donc jamais de l’explorer sous de nouveaux aspects qui font appel à tous ses sens. Laissons donc de côté tout ce que nous croyons savoir ou recherchons d’habitude en elle  et ouvrons grands nos yeux. Comme dans l’art chinois du Shanshui, il ne s’agira pas seulement de regarder et d’apprécier un paysage,  mais de ressentir l’harmonie qui existe dans la nature.

Plusieurs pistes s’offrent donc à qui souhaite aller plus loin qu’une simple randonnée découverte et veut s’essayer à retranscrire ses impressions. Alors, pourquoi ne pas faire de votre séjour de vacances au CIS, l’occasion de révéler vos talents cachés ?

 

À vos crayons !

Il n‘est pas besoin d’avoir fait les Beaux Arts pour immortaliser un site magnifique ou une espèce animale ou botanique qui aura arrêté vos yeux.  Quelques points de repère et un matériel adapté suffiront amplement à titiller votre fibre créatrice. Toutefois, lorsqu’on marche en altitude, mieux vaut éviter de se charger inutilement ; pas question alors de transporter sur votre dos un chevalet immense et une énorme boîte de couleurs ! Mais un petit bloc de croquis ordinaire, accompagné de pastels secs ou d’une petite palette d’aquarelle (on en trouve facilement en magasin) et d’un pinceau, fera parfaitement l’affaire. Pas la peine non plus d’emprunter toute la gamme chromatique ! Préférez des bleus, des bruns, des ocres, des verts qui sauront sublimer votre dessin.

Faites-vous plaisir ! L’imagination créatrice ne connaît pas de frontières, à vous d’offrir votre vision de la montagne avec humour ou poésie, comme il vous plaira !

Un des partenaires du CIS, Randocroquis, apporte d’ailleurs d’excellents conseils en la matière : http://www.randocroquis.com/comment-peindre-un-paysage-de-montagne-a-l-aquarelle.htm

 

Chasseur d’images ou comment faire de la photo en montagne

La montagne est un superbe livre d’images. Par l’alternance de ses paysages somptueux, le foisonnement et la spécificité de sa faune, elle offre d’innombrables occasions de  pratiquer la photographie autrement que pour fabriquer des photos souvenirs. Par la magie combinée de votre œil curieux et d’un peu de technique, naîtront des jeux d’ombre et de lumière où la montagne sera sublimée... au prix d’un petit effort ! Côté matériel tout d’abord. Là encore, il est impensable de se charger d’un équipement trop lourd qui vous épuiserait très vite et serait peu maniable ; mieux vaut choisir le jeu d’objectifs compatibles avec votre projet du jour : bague macro pour faire des photographies rapprochées de fleurs ou de végétation, 50 mm ou grand angle pour les paysages,  ou téléobjectif pour les animaux. Et si vous désirez  un matériel moins sophistiqué et onéreux,  pas de panique, il existe d’excellents compacts sur le marché, avec lesquels vous pourrez vous faire plaisir. Le mieux étant de bien lire les notices d’utilisation avant de vous lancer. Sans oublier qu’en photographie, aussi, c’est l’œil qui compose et pas le matériel ! À vous de peindre avec, cette fois, la lumière comme pinceau !

Côté précautions ensuite ; pensez à protéger votre matériel de l’humidité ou de la pluie toujours possible en montagne, prévoyez s’il y a lieu une batterie supplémentaire, n’oubliez pas, quand ce réglage est possible de sous-exposer vos images pour éviter le surplus de lumière généré par la neige ou par le rayonnement solaire très intense sur les sommets montagneux. Photographiez plutôt en début et en fin de journée pour garder netteté et relief.

 

La zen attitude des artistes montagnards 

C’est un des engagements du CIS : qui aime bien protège bien. Pour laisser gambader votre créativité montagnarde en toute liberté et dans le respect de l’environnement, quelques mesures s’imposent :

 Respectez les sites où vous vous arrêterez : la faune et la flore en montagne sont protégées parce que fragiles.  Rien ne se cueille et on ne touche pas à l’habitat des animaux. Pour pouvoir photographier les animaux sauvages, il faut les approcher en silence et contre le vent.

Préparez vos sorties soigneusement, soyez bien chaussés, protégez votre tête en été, couvrez-vous chaudement en hiver et signalez votre itinéraire à vos proches avant de partir.

Un, deux, trois, lancez-vous maintenant !

 L’été indien arrive avec son festival de lumière et de couleurs chatoyantes. Le CIS est prêt à vous accueillir pour un week-end découverte ou une semaine de  vacances hors saison, où vous pourrez jouir de la montagne rien que pour vous et laisser libre cours à votre talent !

Appelez-nous vite ! 


0 commentaire à cet article

Ajouter votre commentaire