Éthic Étapes

Éthic Étapes CIS de Val Cenis Haute Maurienne/Vanoise - Savoie - France

Le Blog du CIS

Le CIS et la COP 21 0

Actualité publiée le 3 décembre 2015

Pour la Cop 21, le CIS est toujours au top !

151 chefs d’état appelés à Paris en novembre 2015 au chevet de la planète, c’est une première dans l’histoire de notre pays. Réchauffement climatique, montée des eaux, dégradation de la nature sont des sujets de préoccupation constante aujourd’hui. La montagne n’échappe pas, hélas,  aux aléas de la pollution et des modifications des conditions météorologiques. Son équilibre fragile et sa pérennité sont depuis le début de la création du CIS au cœur de toutes nos attentions quotidiennes  qui  répondent également aux critères de la charte Ethic Etapes dont nous nous prévalons. Ils nourrissent aussi tous nos projets d’aménagement de nos structures d’accueil ainsi que nos programmes pédagogiques  dédiés aux classes vertes et aux classes rousses. C’est d’ailleurs à ce titre que notre centre bénéficie aujourd’hui de l’Eco label Européen délivré par l’AFNOR.

 

Une maison verte pour des séjours roses de plaisir

Penser environnement s’est toujours conjugué dans notre esprit au confort et à la gaîté des lieux de vie que nous partageons avec nos hôtes. Le côté pratique n’est jamais omis avec notamment, l’aménagement de chambres adaptées au séjour des vacanciers handicapés : accessibilité, espace et facilité de circulation sont les moyens d’offrir l’univers montagnard au plus grand nombre. L’écologie, c’est aussi prendre soin de l’humain dans toutes ses dimensions.

Mais l’amour de la nature et la culture du développement durable s’illustrent encore chez nous de bien des façons : tri sélectif, installation de bio rupteurs dans les chambres  pour limiter au maximum la pollution électrique, cuisine bio, instauration de circuits courts en achetant denrées et produits aux producteurs régionaux et en favorisant le commerce et l’agriculture de proximité. Dernière initiative ambitieuse et dont nous sommes particulièrement fiers : l’aménagement d’une nouvelle aile d’accueil totalement conçue selon les normes HQE (Haute Qualité environnementale), mené tambour battant par des constructeurs locaux agréés. Ce nouveau bâtiment sera inauguré fin 2016.

 

Au-dedans comme au-dehors, le vert, moi, j’adore !

Mais nos efforts ne s’arrêtent pas là. Notre centre est donc équipé de vélos électriques et nous promouvons également les transports verts en organisant les déplacements de nos vacanciers avec des cars roulant au bio carburant. Notre belle piscine solaire qui déroule ses flots bleus sous le ciel de la Haute-Maurienne est une piscine solaire dernier cri. Ainsi rendons-nous de façon simple et peu contraignante à la montagne et à l’environnement tout le plaisir qu’ils nous donnent.

 

L’écologie, ça s’apprend en riant

Du côté des enfants, la nature s’apprend tout jeune et sans efforts, mais néanmoins, nos équipes ont choisi de leur concocter des formules d’hébergements sur des durées modulables et dont le contenu est entièrement dédié à la découverte du patrimoine de la région et des méthodes de développement durable. Balades en nature et ateliers pratiques se succèdent pour leur faire prendre conscience en douceur et leur faire mettre, comme on dit, la main à la pâte : être acteur de l’environnement, ça vous forge un adepte de la montagne à nul autre pareil.

 

Le bonheur est dans la montagne

Que l’on soit skis aux pieds, en vélo, ou en bonnes grosses chaussures de randonnée, évoluer dans le paysage montagnard, riche de ses panoramas, de ses forêts et de sa faune incomparables, impose quelques règles imparables : ne rien jeter, ne rien cueillir, respecter signalisation et règles de sécurité, cela permet de garder un décor pimpant, sain et qui donne envie d’y revenir le plus souvent.

Ce ne sont pas les jolies petites marmottes qui sillonnent les flancs de nos montagnes ni les skieurs et baladeurs qui aiment tant à venir goûter entre nos murs un autre air, qui vous diront le contraire ! 

A bientôt !

0

Actualité publiée le 27 octobre 2015

Trois, deux, un zéro,  pour la neige, c’est parti !

Sans roulement de tambour, mais avec de jolies promesses de neige, la saison d’hiver pointe son nez. Comme une bonne recette de cuisine, chez nous, cette saison se mitonne bien à l‘avance avec la mobilisation de tous.

Parmi les ingrédients bien spéciaux que nous mettons dans notre panier, se trouvent notamment les joyeux skimen du CIS, tout prêts à reprendre le chemin de l’atelier skis pour vous permettre de rentrer skis aux pieds lors de vos futures vacances hivernales. Ajoutons à cela des chambres douillettes rénovées et lumineuses, de grands espaces récréatifs, des petits plats roboratifs et gourmands concoctés avec les produits du terroir, un panorama environnant à vous couper le souffle, et vous pourrez déguster notre menu spécial Réussite des vacances d’hiver !

 

L’alchimie des sports et de la nature

Le vacancier d’hiver possède en effet un profil que nous connaissons bien. Amoureux des grands espaces et des sensations fun, il aime aussi la beauté des sites préservés des pollutions, fuit la foule, et se montre très exigeant pour son confort et celui des siens. À lui tout seul, notre centre conjugue tout cela. Chez nous, point d’usine à skis, mais 125 kilomètres de pistes de tous niveaux, réparties sur les domaines de Bessans, Val Cenis et Bonneval et très bien desservies par les remonte-pentes, télésièges et télécabines tout proches. 1500 mètres de dénivelé pour se faire plaisir et un festival d’activités ludiques et originales pour occuper toute la famille : ski tous schuss, luge, boarder cross, balades en traîneau, sorties en raquettes,  tout y est ! Pas d’hyper structures empilées les unes sur les autres, mais des chalets respectueux des normes environnementales et joliment blottis au pied de la montagne. Et l’humain qui reste au cœur de notre accueil et de nos projets.

Mais chez nous, en plus, skieurs et promeneurs évoluent dans un écrin naturel et sauvage, particulièrement préservé. Mais oui, nous pouvons l’affirmer : ici, le ciel est plus bleu et la neige étend sa cape sur une montagne que chacun a à cœur de protéger. 

 

La neige, un plaisir hédoniste !

On ne le sait en revanche pas assez : le vacancier d’hiver est un hédoniste ! Chez lui, l’effort appelle toujours et avec fermeté, le réconfort ! Du sport oui, mais à condition de pouvoir se reposer ensuite dans un endroit où il pourra être choyé ! Chez nous, le skieur fatigué de ses exploits journaliers pourra goûter le charme d’un hébergement soigné, bio éthique, loin du vacarme. Son estomac affamé se réjouira sans vergogne de nos petites déjeuners mâtinés de miel de montagne  de confitures artisanales et de bon pain frais. Dans notre grande salle panoramique, il admirera les levers d’étoiles tout en dégustant une raclette savoyarde à faire pâlir d’envie les Gargantua !

Et s’il peine un peu à se remettre des soirées animées et des jeux organisés par notre équipe d’animation, les portes du centre de remise en forme lui seront  ouvertes : massage, hammam, soins, elle n’est pas belle la vie ?  

 

Cette année, le père Noël, c’est par ici !

Pour les petits comme pour les grands, un Noël à la montagne demeure un instant unique et magique. Au CIS, où les enfants ne sont jamais des clients comme les autres,  nous le savons bien et nous avons concocté pour vous notre formule spéciale Noël à la neige ! Du 20 décembre au 26 décembre, 2015, nous vous proposons un séjour en pension complète, comprenant aussi votre forfait remontées mécaniques, et votre réveillon de Noël à partir de 415,00 € par personne.

Un premier cadeau juste à protée de vos chaussons !

Contactez-nous vite ! Nos lutins personnels vous donneront tous les détails !

Le virus de la photo. 1

Actualité publiée le 1 octobre 2015

Le  virus de la photo de montagne

S’il est un lieu et une saison où la nature s’offre à l’objectif du photographe dans toute sa splendeur de modèle idéal, c’est bien la montagne en automne !

Outre la magnificence des dégradés d’or et de feu qui incendient les pentes montagneuses, l’automne est aussi une période d’activité intense pour les animaux qui préparent leur hibernation. L’équinoxe d’automne met également  en scène de magnifiques matins où le soleil , dès qu’il perce gaillardement de fragiles rideaux de brume, dévoile des paysages tout de fraîcheur et de lumière. Le photographe paysager, tout comme le photographe animalier, bénéficie ainsi de conditions d’approche, d’observation et de prise de vue exceptionnelles.

Pour parfaire le programme, l’automne signe aussi la saison des amours majestueuses  et tempétueuses  du cerf,  dont le chant se goûte de fort loin ! Fort de toutes ces opportunités et en pouvant jouir en plus du confort offert par notre centre, le photographe est forcément le bienvenu dans notre belle région, à plus forte raison chez nous, au CIS,  où il pourra pratiquer sa passion en solo ou la partager en organisant stages et sorties avec hébergement sur place.

 

Spots inédits et vue imprenable 

Si du côté de chez Swann, on trouve thé et madeleines à volonté, du côté de la Haute-Maurienne Vanoise, on trouve surtout une faune et une flore surabondante, dont bon nombre d’espèces protégées, comme la laîche des glaciers ou l’emblématique chamois.  Quant aux cerfs, ils font leurs choux gras de nos forêts épaisses et de la nature saine et belle qui nous entoure.

Au départ de notre centre, de multiples sentiers de randonnée et des circuits donnent sans peine au photographe professionnel ou amateur l’accès à des spots uniques pour capturer des images qui ne le seront pas moins. Dans notre centre même, le photographe et son groupe éventuel bénéficieront des structures de logement et d’accueil pour visionner sur place et projeter leurs images.

 

Le vade-mecum du photographe nature

 La photo nature en montagne, ça se gagne au prix de quelques précautions utiles et de quelques conseils de sagesse élémentaires.

Adapter son équipement au terrain : traquer la plante rare, guetter le cerf faisant sa cour, attendre le lever du soleil, requiert de la patience et une bonne résistance ! Privilégiez  les vêtements chauds, légers et étanches (en goretex par exemple), les chaussures de randonnée  de haute montagne à tige montante  pour éviter chute et dérapage.

Choisir son équipement photo : évitez les sacs photo trop encombrants au profit de modèles plus légers mais parfaitement imperméables et résistants. Prévoyez un pied, léger et maniable, pour les poses longues, très fréquentes pour la photo animalière et de paysage, et une commande filaire (qu’on trouve à tous les prix).

Plutôt que de surcharger votre sac, n’emportez que les objectifs adaptés au thème de votre sortie du jour : votre traque peut être longue et le poids sur votre dos se révéler dissuasif  !  Pensez aux filtres et au pare-soleil, la lumière en altitude étant plus difficile à gérer.

S’informer de la météo et toujours prévenir un tiers de votre lieu de vadrouille.

Se munir d’un plan et d’une boussole.

S’informer des us et coutumes des espèces animales qu’on veut photographier pour ne pas risquer de faire chou blanc.

Emmener des barres énergétiques et de l’eau contre les coups de barre !

Faites comme le CIS, soyez éthiques !

Respectez la nature ! Le bon photographe de montagne est celui qui ne laisse pas de traces et n’abîme rien ! Restez à distance, positionnez-vous contre le vent pour ne pas vous faire repérer ni effrayer les animaux, ne touchez pas aux nids et terriers. Ne débroussaillez pas sauvagement les alentours de la fleur ou du champignon que vous avez repéré pour avoir un plus joli plan !

Et enfin, prenez du plaisir !

Qui dit effort ne dit pas forcément inconfort ou déplaisir ! Bien au contraire, profitez à fond du lieu et du moment, oxygénez-vous les yeux et la tête ! Même si vous n’avez pas réalisé le scoop du mois, votre corps vous sera reconnaissant pour ce beau moment en montagne.

Sans compter qu’à votre retour, nous serons là pour vous accueillir avec un bon feu et un gros chocolat !

Alors, à vos réflex !